FIV : L’embryon ne s’accroche pas, voici les raisons des échecs répétés

La FIV désigne la Fécondation in vitro. C’est une technique médicale qui consiste à féconder l’ovule et le spermatozoïde d’un couple en dehors de l’organisme pour les implanter après dans l’utérus de la femme. Cette procédure médicale est une sorte de solution pour aider les femmes qui n’arrivent pas à garder une grossesse à concevoir. Souvent, la technique échoue à cause de plusieurs facteurs. Retrouvez ici les raisons des échecs répétés de FIV.

Les origines embryonnaires

Les origines embryonnaires peuvent être à la base des raisons des échecs répétés de FIV. Les causes renvoient ici aux anomalies congénitales de l’embryon. Il peut s’agir également de la malformation des gènes des cellules sexuées de l’homme ou de la femme. Les gamètes en question ne sont rien d’autre que l’ovule et le spermatozoïde.

Lire également : Qui a droit à la prime Macron 2021 ?

Les échecs peuvent être dus aux défaillances de la zone pellucide (ZP) constatées chez l’embryon. Pour rappel, la zone pellucide indique une enveloppe anatomique constituée d’un ensemble protéiné et d’une partie matérielle riche en glucides. Cette membrane se place autour de l’embryon et de la cellule reproductrice femelle à la suite de la fécondation.

Les problèmes utérins

FIV

A découvrir également : Comment faire du Baby-sitting à 16 ans ?

Les problèmes de l’utérus peuvent également constituer des raisons des échecs répétés de FIV. À ce niveau, vous pouvez remarquer certaines anomalies causées par des agents qui empêchent l’endomètre de s’ouvrir. Entre autres agents, il y a les infections régulières endométriales qui ne présentent généralement pas de signes. Un autre problème utérin renvoie aux pathologies de la cavité utérine. C’est le cas des adhérences et des polypes.

La dernière cause engendrant des problèmes utérins est l’ensemble des affections de la fenêtre implantatoire. Il s’agit là d’un mouvement de l’embryon constaté 6 jours après que la fécondation ait eu lieu. La bonne nouvelle, c’est que ces différentes maladies peuvent être soignées. Pour cela, votre médecin traitant peut faire de la technique de l’hystéroscopie pour traiter ces affections.

Les pathologies systémiques

En dehors des causes utérines et embryonnaires, retenez qu’il y a également les facteurs systémiques. Ces derniers sont relatifs à la thrombophilie et aux pathologies du système immunologique. Retenez que la thrombophilie renvoie aux anomalies du mécanisme de coagulation. Il est vrai que cette affection est responsable de l’insuccès de FIV. Cependant, elle peut occasionner des fausses couches intempestives.

Pour ce qui concerne les maladies immunologiques, gardez à l’esprit que le système de défense de la femme, très actif, refuse de reconnaître l’embryon. Il prend ce dernier comme un corps étranger. Le syndrome des antiphospholipides est un agent responsable d’une telle action. Vous devez savoir qu’il existe des solutions qui permettent de corriger tous ces facteurs nocifs pour l’embryon.

ARTICLES LIÉS