Que donner à un bébé de 9 mois ?

Le 9e mois indique une étape cruciale dans la prise en charge de la santé du bébé. Alors ses poussées peuvent le rendre ronchon, néanmoins votre petit reste curieux de découvrir de nouvelles expériences. Compte tenu de son développement, vous allez bien sûr pouvoir lui faire découvrir les joies des légumes tendres et des fruits juteux progressivement. Trouvez dans cet article, de quoi est composée l’alimentation d’un bébé de 9 mois.

Quels repas donnés à un bébé de 9 mois ?

Après ses 9 mois, le bébé sait de plus en plus mastiquer les aliments. Même si vous continuez à lui proposer des purées, commencez à introduire quelques aliments moulinés ou écrasés. Lorsque vous le sentez prêt, commencez à insérer des aliments en petits morceaux, tout en restant toujours à proximité et vigilant.

A voir aussi : Quelle hauteur de lit pour un bébé ?

La diversification doit suivre son cours. Donnez-lui 4 repas par jour, dont 2 repas consommés à la cuillère par jour, et du fruit du goûter en plus de deux biberons. Mais si vous continuez d’allaiter votre enfant, ne procédez pas ainsi.

Alors, que ce soit par rapport au nombre de repas par jour ou de leur composition, l’alimentation de votre bébé commence vraiment à se rapprocher de celle des plus âgés. En fait, il mange aux heures très régulières avec un goûter et les trois repas principaux par jour et prend tout, ou presque.

A découvrir également : Comment calmer un bébé qui pleure ?

En ce qui concerne les quantités, les repas à la cuillère commencent à être assez copieux et vous adapterez toujours la quantité des aliments à l’appétit de votre enfant. Mais ne le forcez jamais. En fait, comme les adultes, il peut arriver que certains jours, il ait moins faim et cela ne doit vous inquiéter en rien. S’il boude un aliment, n’insistez pas. Proposez-lui ce même aliment quelques heures plus tard.

Peut-on donner du lait à un bébé de 9 mois ?

À 9 mois, le bébé devrait toujours continuer de prendre environ un demi-litre de lait maternel ou de lait 2e âge par jour. Vous pouvez le lui présenter dans deux biberons de 210 à 240 ml de lait par jour. Cependant, certains enfants n’apprécient pas le biberon. Dans cette situation, quelques conseils peuvent vous être utiles :

  • Commencez le repas avec un biberon, avant de proposer les aliments solides ;
  • Introduisez des céréales dans le biberon du matin et du soir pour modifier le goût ;
  • Le midi ou au goûter, vous pouvez opter pour un laitage au lait infantile (un yaourt, du fromage blanc ou des petits-suisses) ;
  •  Etc.

Quelle que soit la situation, ne soyez jamais tenté de compléter un produit sucré (miel, sucre, chocolat, etc.) au lait de bébé. De plus, continuez de bien acheter du lait 2e âge, principalement adapté à ses besoins nutritionnels. À savoir, les boissons végétales ainsi que le lait de vache sont très déconseillés.

Lorsque le bébé continue toujours d’allaiter, il est rare qu’il refuse le sein. Mais vous constaterez bien évidemment que le temps de tétées baisse à mesure que le bébé évolue dans sa diversification alimentaire. Vous avez la possibilité de tirer votre lait afin d’insérer du lait maternel dans le repas de bébé. Plusieurs desserts lactés maison à base de lait maternel sont également possibles.

Quels aliments introduits dans l’alimentation d’un bébé de 9 mois ?

La découverte des aliments continue toujours. Toutefois, vous pouvez présenter à votre bébé des aliments un peu plus particuliers tels que les champignons, le navet, le céleri, etc.

Vous avez également la possibilité d’ajouter des aromates dans chacun des repas de bébé. Mais privilégiez les herbes fraîches (basilic, persil, estragon, ciboulette, etc.) afin de faire profiter à votre enfant de leur richesse en vitamines.

Si vous remarquez que votre enfant est prêt et demandeur, évoluez peu à peu d’un régime épais, mouliné ou écrasé à des aliments en petits morceaux. Commencez par sélectionner les légumes les plus tendres, ceux que vous avez intégrés en 1er au début de la diversification alimentaire. Il s’agit des carottes, des épinards, de l’aubergine, etc.

Vous pouvez dorénavant présenter les pommes de terre et même la patate en petits morceaux à votre enfant. Mais vérifiez d’abord qu’elles soient bien cuites.

Comment adapter les textures des aliments pour un bébé de 9 mois ?

À 9 mois, les bébés ont déjà découvert de nombreux aliments. Il peut être difficile pour eux de manger des aliments solides en raison de leur texture. Il faut les moudre ou les écraser pour certains plats et les couper en petits morceaux pour d’autres. Pour faciliter l’apprentissage des solides, vous pouvez commencer par proposer des petits morceaux très fondants tels que le fromage blanc ou la banane bien mûre coupée en dés.

Il faut continuer à mixer certains légumes, comme les carottes ou les courgettes qui peuvent être difficiles à mastiquer au début. Pensez toujours à vérifier que les températures sont adaptées avant de donner chaque bouchée!

Soyez attentif aux signaux envoyés par votre bébé pendant le repas : s’il recrache systématiquement ses bouchées alors qu’elles ne contiennent pas encore suffisamment d’autres ingrédients fondants (comme la pomme cuite), c’est probablement qu’il n’est pas prêt pour les petits morceaux. N’hésitez pas aussi à faire passer différentes textures dans un seul plat : cela permet d’habituer progressivement votre enfant à manger des aliments plus consistants.

Pour éviter les risques d’étouffement, il ne faut jamais laisser un enfant seul pendant le repas et couper tous les aliments en petits morceaux adaptés à sa capacité à mastiquer.

Les erreurs à éviter lors de l’alimentation d’un bébé de 9 mois

Bien que l’alimentation d’un bébé de 9 mois puisse sembler simple, il faut prendre certaines précautions pour éviter les erreurs. Voici quelques-unes à éviter :

Ne jamais forcer votre enfant à manger s’il n’a plus faim ou s’il refuse un aliment. La nourriture doit être considérée comme une source de plaisir et non pas une obligation.

De même, évitez les aliments riches en sucre tels que les biscuits ou les yaourts aromatisés, qui peuvent causer des caries dentaires, mais aussi ceux trop gras ou salés. Les boissons gazeuses sont aussi strictement proscrites chez le jeune enfant.

Attention aussi aux risques d’étouffement avec certains aliments tels que les fruits secs (raisins), les olives entières, les chips, les noix… Limitez l’accès du bébé aux petits objets comme des jouets qui pourraient être mis dans la bouche et avalés accidentellement pendant un repas.

Si vous remplacez le lait par des substituts (lait végétal) avant son premier anniversaire, assurez-vous qu’il contienne suffisamment de nutriments importants tels que le calcium et la vitamine D. Il faut vérifier si cela convient bien au développement général du nourrisson.

Ces conseils simples permettront à tout parent de donner une alimentation équilibrée sans danger pour leur petit bout !

ARTICLES LIÉS