Comment calmer l’agoraphobie ?

Calmer l’agoraphobie

L’agoraphobie est une sorte de peur morbide qu’une personne ressent lorsqu’elle se trouve dans des espaces libres et des lieux publics. Elle se manifeste par plusieurs symptômes comme la sensation de vertige, de malaise ou de palpitations. Si vous en souffrez et vous recherchez un remède pour en guérir, voici comment le trouver.

Fais appel à un psychologue

L’une des approches les plus indiquées pour calmer une agoraphobie est de se faire aider par un psychologue. Ce dernier vous fera dans ce cas une thérapie comportementale et cognitive dans l’optique de soigner le mal.

Lire également : Les actions solidaires pour accompagner les familles vulnérables

C’est d’ailleurs l’une des méthodes les plus indiquées pour calmer ou remédier au problème d’agoraphobie, car son taux d’efficacité est estimé à 80 %. Ainsi, grâce à la thérapie cognitive vous allez pouvoir vaincre la peur petit à petit.

Pour trouver un psychologue, vous pouvez faire des recherches en ligne. Vous avez également la possibilité de demander à un ami, un proche ou un collègue qui s’est déjà retrouvée dans ce cas de figure. Cette approche vous donne la garantie de tomber sur un meilleur praticien.

A découvrir également : Tout à propos de Playmobil

Prendre des anxiolytiques pour calmer l’agoraphobie

Lorsque vous souffrez d’une agoraphobie et que cela se manifeste par des troubles de paniques, vous avez la possibilité de prendre des médicaments bien spécifiques pour être soulagé. C’est le cas par exemple des anxiolytiques. Ces comprimés aident à calmer l’anxiété que vous ressentez.

Le traitement avec la prise de médicaments se fait de deux manières. La première vise à équilibrer l’humeur et permet de prendre le médicament sur une longue période. La seconde est une forme de traitement ponctuel pour calmer les attaques de paniques.

Il convient toutefois de savoir que la solution par voie médicamenteuse n’est pas la plus recommandée dans ce cas. En effet, il est plus efficace de vaincre la phobie par soi-même que par des médicaments.

Opter pour la thérapie par l’exposition à la réalité virtuelle

La thérapie par exposition à la réalité virtuelle est l’une des meilleures manières de calmer l’agoraphobie. C’est en réalité une pratique mise en place par votre thérapeute. Dans les faits, vous portez un casque qui vous soumet à un espace libre virtuel qui déclenche l’agoraphobie. Plusieurs situations vous sont ainsi présentées comme par exemple l’exposition dans un espace isolé en conduite automobile. Il peut aussi s’agir d’une projection virtuelle dans un grand centre commercial.

L’objectif ici est de profiter d’un espace sécurisé pour avoir à sa disposition des techniques de gestion des émotions. Ainsi, lorsque vous commencez par avoir peur ou ressentir des troubles, vous avez de facto recours à certaines techniques appropriées pour avoir le contrôle émotionnel. Celles-ci vous sont préalablement indiquées à chaque acte de trouble. L’avantage de la thérapie par exposition à la réalité virtuelle est qu’elle permet de surmonter toutes les difficultés liées au mal.

Appliquer la médecine douce

Calmer l’agoraphobie

Une autre approche plus intéressante pour calmer l’agoraphobie est de pratiquer la médecine douce. Il s’agit d’un ensemble d’exercices physiques visant à vous détendre. C’est le cas par exemple de la pratique du Yoga.

L’hypnose fait également partie de la médecine douce que vous pouvez appliquer pour éradiquer les problèmes liés à l’agoraphobie. C’est un procédé qui est axé sur l’exploitation des ressources existant dans le subconscient. Le but est d’arriver à potentialiser de nouveau la conscience pour accéder à la raison afin de ramener le patient dans un état normal.

Appliquer la kinésithérapie

Une autre façon de calmer l’agoraphobie est d’appliquer la kinésithérapie. Celle-ci est en réalité une sorte de traitement de plusieurs affections par le massage. Certaines études ont su démontrer que cette technique permet de lutter efficacement contre les troubles liés à l’agoraphobie. Si vous envisagez d’utiliser cette option, il est important de recourir à un masseur titulaire d’un diplôme d’État et ayant une grande expérience.

Certains professionnels disposent d’un site web vitrine sur lequel vous pouvez aller pour solliciter leurs services. Assurez-vous tout de même de vérifier plusieurs paramètres comme les avis clients et la sécurité du site.

Ainsi, il est à retenir que l’agoraphobie peut être calmée de plusieurs manières. Faites votre choix en fonction des méthodes ci-dessus et n’oubliez pas que cela se fera conjointement avec votre médecin traitant.

Pratiquer la méditation et la relaxation pour mieux gérer les crises d’angoisse

En plus de la kinésithérapie, la méditation et la relaxation peuvent aussi aider à mieux gérer les crises d’angoisse liées à l’agoraphobie. La méditation est une pratique qui permet de se concentrer sur l’instant présent et d’apprendre à contrôler ses pensées afin de réduire le stress. Elle peut être pratiquée chez soi ou dans un lieu adapté.

Quant à la relaxation, elle consiste en des techniques simples comme la respiration profonde, le yoga ou encore les étirements musculaires pour détendre son corps et son esprit. Cette méthode permet aussi de s’apaiser et de prendre du recul face aux situations anxiogènes.

Des applications mobiles spécialisées sont disponibles gratuitement pour vous accompagner dans votre pratique quotidienne. Il existe aussi des cours proposés par divers établissements tels que les centres culturels près de chez vous.

Il ne faut pas oublier que ces méthodes doivent être exercées régulièrement pour obtenir des résultats probants contre l’agoraphobie. Elles agissent efficacement sur le long terme grâce à leur effet bénéfique combiné avec un suivi rigoureux auprès d’un professionnel compétent en santé mentale.

Modifier son mode de vie pour éviter les situations anxiogènes et favoriser la détente

En plus des thérapies et des exercices pratiques, vous devez modifier votre mode de vie pour éviter les situations anxiogènes et favoriser la détente. Voici quelques exemples d’habitudes à adopter au quotidien :

• Éviter les stimulants : Les boissons contenant de la caféine comme le café ou le thé peuvent augmenter l’anxiété. Vous devez limiter leur consommation.

• Faire régulièrement du sport : Le sport est une excellente manière de réduire le stress et l’anxiété grâce à la production naturelle d’endorphines qu’il provoque dans notre organisme.

• S’alimenter équilibré : Une alimentation saine peut contribuer au bien-être corporel, ce qui permettra aussi une meilleure gestion des crises liées à l’agoraphobie.

• Dormir suffisamment : Un sommeil adéquat permettra aussi un meilleur contrôle sur ses émotions face aux situations pouvant causer de l’anxiété.

Cela semble simple mais cela demande parfois un certain ajustement dans notre quotidien. Par exemple, il n’est pas nécessaire d’éliminer totalement la caféine mais plutôt de diminuer sa consommation progressivement pour ne pas ressentir trop les symptômes liés au sevrage. De même, pour ceux qui ont tendance à grignoter devant leur ordinateur ou leur télévision en fin de journée plutôt que de prendre des repas structurés pendant la journée, seront invités petit à petit à préparer leurs repas à l’avance. Les petits changements dans notre mode de vie peuvent apporter des améliorations notables sur le long terme.

Une combinaison de méthodes thérapeutiques et d’ajustements liés au quotidien permettront aux personnes atteintes d’agoraphobie d’apprendre à gérer leur anxiété efficacement. Vous devez vous souvenir que cela peut prendre du temps avant d’atteindre les résultats souhaités mais avec un engagement et un suivi rigoureux auprès des professionnels compétents dans la santé mentale, tout est possible !

ARTICLES LIÉS