10 conseils pour aider les parents de surdoués

enfant surdoué

Être un enfant surdoué n’est pas un gage pour la réussite sociale ou académique. D’ailleurs, il n’est pas rare de constater que plusieurs enfants précoces ont des résultats médiocres à l’école. L’essentiel, c’est de parvenir à les motiver pour l’atteinte des objectifs. En ce sens, les parents d’enfants surdoués ont un rôle important à jouer. Voici 10 conseils pour vous permettre d’y arriver.

Déceler les centres d’intérêt de l’enfant

Que l’enfant soit surdoué ou non, il y a forcément certains domaines dans lesquels il trouve plus de plaisir. Apprenez à déceler ses centres d’intérêt et à lui fournir des éléments nécessaires à sa culture en ce sens. Créez un cadre propice à son apprentissage. En effet, si l’enfant surdoué a de quoi explorer convenablement ses centres d’intérêt, il sera plus enclin à apprendre. C’est un excellent moyen de cultiver son amour pour l’apprentissage dès le bas âge.

A lire également : Qui aura le droit à la prime Macron ?

Amener l’enfant à explorer d’autres horizons

Il est vrai que l’enfant surdoué peut avoir ses centres d’intérêt. Ce sont des domaines dans lesquels il excelle déjà. Toutefois, il ne faudrait pas non plus le conditionner à cela. En cela, il serait à votre avantage de rechercher des programmes communautaires et de l’y intéresser. Il pourrait aussi y trouver de la motivation. De façon particulière, les activités traditionnellement dédiées à un genre d’enfant peuvent l’intéresser même s’il n’est pas concerné à l’origine. Dans tous les cas, c’est son intérêt qu’il faut prioriser.

Motiver l’enfant

De façon générale, les enfants surdoués ont tendance à viser la perfection. Cela les amène à se surpasser et à se fixer des objectifs parfois trop élevés. Il est de votre devoir en tant que parent de le canaliser. Fixez-lui des objectifs à court terme. Mieux, fixez-lui de petits objectifs pour en atteindre de plus grands. À chaque étape, proposez-lui des récompenses pour le motiver davantage. Il faut noter que ce dernier volet n’est pas obligatoire.

Lire également : Qui a droit à la prime Macron 2021 ?

Accompagner l’enfant pour une meilleure gestion du temps

De façon générale, les enfants surdoués ont de la facilité à s’adapter au rythme du travail à l’école lorsqu’ils sont en bas âge. Toutefois, en grandissant, ils auront des objectifs plus pointilleux et des exigences plus grandes. En cela, apprendre de façon intuitive ne sera plus forcément l’idéal pour progresser. Apprenez-lui donc à gérer son temps dès le bas âge. Aidez-le à cultiver l’habitude d’établir un emploi du temps gérable et à le suivre scrupuleusement.

Apprendre à valoriser l’effort de l’enfant

Un enfant surdoué aura tendance à concevoir la réussite comme quelque chose de naturel. Avant le brevet, il n’aura pas besoin d’effort pour progresser. Au lycée ou à l’université toutefois, il aura plus de difficultés. Lorsque la réussite échappera à son contrôle, il mettra cela sur le compte de la providence. Il vous revient en votre qualité de parent de lui faire comprendre l’importance de l’effort. Le message doit être clair : la réussite est le couronnement de l’effort fourni et rien de plus.

Reconnaître les efforts de l’enfant

Vous pouvez blâmer l’enfant surdoué quand ses résultats ne sont pas bons. Cependant, vous devrez également reconnaître ses efforts, s’il en fait. Encouragez-le pour ses efforts et faites-lui des éloges pour lui en faire comprendre l’importance. Attention à ne pas traduire de la négativité dans vos félicitations. Évitez donc de lui dire qu’il aurait pu faire ci ou ça.

Rester positif

Que votre enfant surdoué soit réceptif à l’enseignement qu’il reçoit à l’école ou non, le parent doit rester positif. Il est de son devoir de lui faire comprendre l’importance de l’éducation. Il saura alors que les efforts que vous faites ne sont pas hasardeux. Ne blâmez donc jamais l’école.

Établir le lien entre l’école et les activités parascolaires

Si l’enfant prend du plaisir à s’adonner à d’autres activités, il est de votre devoir de l’accompagner. Toutefois, vous devrez être aussi en mesure de faire le pont entre ces activités et l’enseignement scolaire. Cela lui permettra de ne pas négliger un volet de l’enseignement au détriment d’un autre.

Aider l’enfant à apprendre en s’amusant

Que ce soit pour les enfants surdoués ou pour ceux qui ont un QI normal, le meilleur moyen d’assimiler un apprentissage, c’est le jeu. Trouvez donc des jeux créatifs pour l’amener à mieux cerner ses enseignements. Jouez sur leur passion pour les défis et transformez les devoirs en jeux créatifs.

Travailler la motivation de l’enfant

La réussite n’est pas toujours le signe d’une motivation. Vous pouvez obliger l’enfant à exceller même s’il n’est pas motivé. Cependant, il serait plus sage de travailler sa motivation. La suite sera plus facile.

ARTICLES LIÉS